contact@festivaleritaj.com
0690 863 362

Blog

Alt Image Full
Affichages : 442

Cette année, comme les années précédentes, la mémoire nous rassemble autour des marches des esclaves, à l’occasion du Festival Eritaj Mémoires vivantes.

La commémoration du 170ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage, constitue à nouveau, l'occasion de proclamer notre volonté́ et notre capacité́ à vivre ensemble.

Car de nos jours, pour exister et construire ensemble, il faut, tout en rappelant l’histoire, dépasser les débats de bonne ou de mauvaise conscience.

C’est pourquoi nous avons pris l’initiative d’accroître le nombre de conférences afin de permettre à tout un chacun d’échanger son point de vue et d’aborder plus largement des sujets liés à la thématique : "Rézistans".

Petit-Canal possède tous les atouts pour conforter sa position de "Carrefour de l’histoire".

Les "marches des esclaves" rappelle l'histoire des milliers d'esclaves qui sont passés par son port de pêche pour rejoindre les plantations de cannes à sucre.

Au pied des marches, le buste de Louis DELGRÈS, héros de la lutte contre le rétablissement de l'esclavage en Guadeloupe, mort sans capituler avec trois cents de ses hommes en 1802. Un peu plus loin, le monument de la Flamme éternelle à l'esclave inconnu. Et pour terminer, l'ancienne prison où un immense arbre dit « figuier maudit » trône fièrement au milieu de l'édifice. L’ensemble de ce patrimoine naturel, inestimable, historique et unique en Guadeloupe et dans le monde, constitue pour la ville de Petit-Canal et ce, depuis notre arrivée à la tête de la majorité́ municipale, l’un des leviers les plus importants pour développer le tourisme en Guadeloupe et plus singulièrement sur le territoire de Petit-Canal.

Trop peu connue en Guadeloupe et dans le monde, la ville de Petit-Canal s’attache à valoriser ce travail mémoriel, avec le partenariat de l’agence NEEYA et de la Région Guadeloupe, afin que toutes les générations confondues aient accès à la connaissance de ce qui constitue notre histoire et notre patrimoine.

« Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture est comme un arbre sans racines. » Marcus GARVEY Eritaj Marches des Esclaves Escalier de 49 marches en pierre de taille. Port de pêche Le Maire de Petit-Canal,

Le Maire de Petit-Canal,

Blaise MORNAL

RECHERCHER

OÙ VIVRE LE FESTIVAL ?

rejoignez-nous