contact@festivaleritaj.com
Whatsapp
+590 690 60 78 98

Blog

Affichages : 383

Le festival « ÉRITAJ, MÉMOIRES VIVANTES» porté par la Mairie de Petit-Canal et Neeya aura lieu les 25, 26 et 27 Mai. Nous célébrons ainsi la date du 27 Mai 1848 reconnaissant officiellement la fin de l’esclavage, au pied des Marches des Esclaves où se trouve le Monument de la Liberté qui serait le premier monument commémoratif de l’esclavage en Guadeloupe.

L’objectif de ce festival est de créer un espace d’échange, de partage, au-delà des tabous, sur l’histoire de l’esclavage et les héritages qui lui sont liés.

La thématique retenue cette année est « Tribal Soul ». Nous mettrons l’accent sur les origines des peuples qui fondent la population guadeloupéenne.

En effet, les esclaves débarqués sur le sol des « îles à sucre » étaient issus de régions et d’aires culturelles différentes. Les recherches avancent les chiffres de 75 à 250 ethnies africaines concernées par le commerce triangulaire. 

Les populations natives des Caraïbes, les Amérindiens, fortes d’une présence multi séculaire étaient les témoins d’une puissante civilisation dont la disparition précipitée n’a pas suffi à effacer les traces dans le quotidien subtil de nos populations. Les vagues d’immigration post abolition, les engagés indiens (Asie) et africains ont eux aussi marqué notre culture.

La Guadeloupe du XXIè siècle est riche de ces héritages qui s’expriment aussi bien dans ses mots, ses contes, sa cuisine, ses croyances, sa musique, ses rites magico religieux ou dans la façon de construire ses maisons. Nous tâcherons, par conséquent, d’approfondir ces thématiques.

RECHERCHER

OÙ VIVRE LE FESTIVAL ?

rejoignez-nous